top of page
  • Photo du rédacteurAlice Liloue

Censure Instagram : photographier l'allaitement, un métier pas toujours facile

Dernière mise à jour : 29 sept. 2023

Ce soir j'avais envie de poser des mots sur mes maux en tant que photographe

photographier l'allaitement, les moments en tant que maman intimes, finalement, que vous me confiez, avec vos enfants, c'est un magnifique métier , une passion profonde et sincère , pourtant, il y a des jours où cela est complexe en tant que photographe

- la loi interdit de montrer des parties visibles sur les réseaux sociaux

- nous sommes contraint de coller un patch sur une photo pour la diffuser sur nos réseaux sociaux cela est une contrainte , qui , effectivement, entrave la beauté des images , des photos, de nos oeuvres photographiques artistiques




c'est comme si on voyait une peinture, un tableau, une oeuvre d'art avec un coup de couteau en plein milieu : c' est beaucoup moins esthétique, cela devient une photo beaucoup moins intéressante...

elle en perd presque -selon moi- l'essentiel : car, on doit s'auto-censurer pour la montrer, la partager

oui, instagram n'est pas un lieu conçu pour les photographes, alors ce blog photo peut permettre de montrer et de partager plus d'oeuvres non censurées, intimes.



Il y a un moment que je vous en parle sur mes réseaux sociaux, la censure Instagram est présente de plus en plus , plus puissante que tout, l'algorithme instagram nous dépasse, on y comprend pas toujours les logiques improbables: je veux dire, surtout quand on y observe des absurdités telle que des fesses en l'air et une bouche un peu trop vulgaire, des photos bien plus "olé olé" qui ne sont elles, pas censurées...


Instagram n'aide en rien les photographes comme moi qui mettent en lumière et qui se battent pour mettre en avant des moments naturels, des moments lactés, des moments doux , des photos intimes et précieuses, de la tendresse des mères, des femmes, des mamans, de leurs bébés, des photos naturelles de l'enfant qui court tout nu, sans couche

du lien si fort qui en découle de l'amour d'une mère en son état pur, et presque BRUT si j'ose dire: j'aime la spontanéité des moments capturés et non truqués, en l'espace d'une séance photo

des moments de complicité, d'amour, de jeux, de rires, ce que je trouve beau et pur, intemporel et surtout tellement furtif, ce temps qui file et ne reviendra jamais : de la poésie en image

diraient certains, mais pour Instagram, c'est dérangeant donc oust, on ne vous prévient que quelques secondes et on retire l'image : elle peut être dérangeante ...apparement ...




Que cela soit pour des photographies de couples, des photographies d'allaitement, ou des photographies en peau à peau avec vos enfants, vos bébés, la règle est stricte; il ne faut pas voir un seul

T-é-t-o-n, une seule partie de fesse d'enfant, sans quoi... votre compte est menacé de fermer


voilà plus d'une dizaine de fois où instagram m'envoie des messages de menaces, et en plus de cela, mes clients m'informent "tu ne figures plus dans nos actualités"

" on ne voit plus tes actualités postées"

le fameux shadowban = perte de visibilité, absence du nom d'utilisateur dans la barre de recherche, diminution de l'engagement, désactivation de certaines fonctionnalités, bannissement temporaire pendant quelques jours. En résumé


A l'heure où nous essayons de faire passer un message fort : les tétés, l'allaitement est un acte naturel

et il ne doit pas être censuré



La règle m'a descendue le moral plus d'une fois : il me faut donc trouver un autre moyen de partager mon travail


Heureusement, j'ai pu constater du soutien de la part de mes collègues photographes, de ma communauté, de mes amis, de mes proches, ma famille, et de mes clients: je les remercie !


Je ne vous cache pas que j'ai perdu beaucoup de visibilité car l'algorithme me descend mois après mois, et avec cela, une perte brutale de vues, de "likes" : si vous n'êtes pas visible, comment voulez vous que l'on trouve votre travail ?

si ce n'est grâce aux recommandations chaleureuses des clients vers leurs proches, le bouche à oreille ne suffit pas pour vivre.


Une charge mentale qui monte et devient par moment, usante, je ne vous le cache pas.

Comme si c'était la course aux likes, notre métier de photographe n'est pas de devoir poster et de modifier nos photos avec un flou, un smiley, ou que sais-je...

alors, je pratique ou j'essaie de lâcher prise, sinon la fatigue s'empare de moi, en tout cas, c'est ma petite solution... je ne sais pas s'il s'agit d'un mal ou d 'un bien mais je ne peux pas me battre contre des robots ou des algorithmes



Instagram ne s'arrête pas ici, il retire donc des images, enfin, mes photographies, en somme, mon travail, "votre photo dérange et ne respecte pas les règles" sans me prévenir, une photo et puis une autre disparait, instagram plus fort que moi.


Une entrave à la liberté ; que je ne vis pas toujours si bien , une liberté de m'exprimer, qui parfois influence ma créativité, "j'en ai marre" : cette phrase que mon mari a du entendre, je ne sais combien de fois depuis qu'Instagram me censure.


Exprimer la beauté de ce que mon regard capture, ce regard qui m'est propre, qui me permet de capturer selon ma vision, mon oeil. Les lumières naturelles, selon moi, la poésie du temps qui passe, qui nous file entre les doigts, ce qui, moi, me touche au plus profond de mes tripes, une entrave à ma liberté d'exprimer quelque part. A chaque fois que je décide d'appuyer sur ce petit bouton "partager" "share"

s'en est devenu source d'angoisse,

si on ferme mon compte Instagram ?

une barrière qui dérange, car Instagram est ma vitrine en tant que photographe


Enfin, ce sont de magnifiques photos d'allaitement et dans quelques années, ce petit bambin sera fier de pouvoir les contempler, et sa maman ne regrette pas de les avoir réalisé


en tout cas, selon moi, les souvenirs sont des richesses


et ces photographies sont intemporelles, enfin... quand elle ne sont pas gribouillées par un petit smiley




Merci à ma cliente et son fils pour ces moments passés avec vous,

d'une incroyable douceur, d'un amour éternel

merci au papa, qui a joué le rôle d'assistant , discret et tout en douceur


c'est tout ce qui compte, passer un bon moment , retenir ces moments gravés en photo


j'espère de tout coeur, que vous serez du même avis que moi, à la lecture de cet extrait

pourvu que vous ne soyez pas d'avis à ce que mes photos dérangent


il faudra apprendre, pour les plus friands de photographie

à venir scruter plus souvent ce blog photo , moi aussi, je vais pas à pas , devoir y poster les nouveautés sans censure, précieusement, ce blog de photographe












Comentários


bottom of page